Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
icimamasolo.over-blog.com

Les femmes célibataires et la vitrification des ovocytes

13 Octobre 2017, 18:24pm

Publié par Mamasolo

Les femmes célibataires et la vitrification des ovocytes

Je voudrais parler d’un sujet peu connu en France. Cela est une possibilité et non pas une solution clé en main. Cela n’est pas non plus une garantie d’absolu d’avoir un bébé dans l’avenir. Les femmes peuvent prolonger leurs fertilités avec quelques années en vitrifiant leurs ovocytes … Hélas cette solution connait des limites aussi.

 

La petite histoire de ma copine de 38 ans

J’ai été contacté il y a quelques jours par une amie, qui est au courant de mes démarches de PMA en Espagne. Actuellement elle a 38 ans, 39 bientôt, célibataire et bien évidemment elle souhaiterait avoir des enfants. Hélas, elle n’est pas prête ni financièrement, ni psychologiquement d’avoir un bébé toute seule. Elle est allée chez son gynécologue qui lui a proposé de congeler ces ovocytes.

Je lui ai dit qu’idéalement la vitrification des ovocytes doit être fait avant 35 ans. Car, à 38-39 ans, même si on possède encore des ovocytes, la qualité n’est probablement pas la meilleure… Vers 38-39 ans, la moitié des embryons formé ont des problèmes de chromosomes.

Et les problèmes liés à l’âge de la vitrification ne s’arrêtent pas là. Plus la qualité d’ovocyte est détériorée à cause de l’âge ou autre facteur, moins l'ovocyte vitrifié survivra et gardera sa qualité après la congélation. Pour vous raconter mon histoire, j’ai fait congelée mes ovocytes en Espagne en 2016. Sept parmi ces ovocytes vitrifiés à 39 ans ont été décongelés et utilisés lors de ma première fécondation in vitro. Lors de cette fécondation, j’ai eu 1 seuls embryons issus d’ovocytes congelés (13%), alors que sur les ovocytes frais j’ai eu 6 embryons sur 12 (50%). En plus, le seul embryon obtenu grâce à des ovocytes congelés ne s’est pas réveillé de la décongélation… Visiblement, mes sept ovocytes congelés n’ont pas donné d’embryon transférable…

Les gynécologues préconisent de congeler vos ovocytes avant 35 ans. Autant plus, que  si vous faites cette démarche à l’étranger, vous aller payer de votre poche  les frais (en France cela est autorisé seulement dans les cas exceptionnels). Le coût de cette démarche peut aller jusqu’au 5.000 au total, 2.000 – 3.000 par cycle. En plus cela nécessite un traitement médical lourde : des piqures hormonaux lourdes pendant plusieurs semaines. En générale il faut faire la démarche deux à trois fois pour avoir suffisamment d’ovocytes.

Finalement, après avoir entendu mon histoire, ma copine semble décider, qu’elle va continuer à attendre le prince charmant et au moment venu elle laisserait la nature faire des choses…Après tout, il existe des femmes de 45 ans, même si elles sont rares, qui tombent enceinte naturellement…

Au pire des cas il existe toujours une solution pas plus chère, mais plus efficace que la congélation d’ovocytes vers 40 ans : avoir un bébé via le don d’ovocytes.

 

Combien d’ovocytes faut-il congeler ?

L’une des limites de la technique, que la fertilité de la femme célibataire est inconnue. (Contrairement au couple infertile). Il existe quelques examens pour vérifier le niveau hormonal lors d’un bilan de fertilité et l’échographie pour compter des nombres de follicules. Hélas, la qualité des ovocytes et la capacité de former un embryon reste un secret. On ne sait pas combien d’ovocyte il faut congeler… En générale, les gynécologues préconisent à congeler entre 15-20 ovocytes. En moyenne cela nécessite deux à trois stimulations.

Mais malheureusement même avec 20 ovocytes il n’y pas de garanties de grossesse.

 

Pourquoi la plupart des femmes ne pensent pas à la vitrification avant 35 ans ?

Il est difficile de rencontrer un conjoint après 30 ans, surtout pour les femmes diplômées, cadres… Elles rencontrent souvent tardivement l’homme de leurs vies.

« 35 ans » signifie biologiquement quelque chose…C’est le déclenchement de la fameuse horloge biologique, le début du déclin de la fertilité. Hélas, socialement les femmes urbain et active à cette âge ne se sent pas et ne sont pas vielle. Elles sont actives et épanouie (ou pas) professionnellement, avec des activités, des sorties et des amis… Bien évidemment elles voudraient un enfant, mais elles n’y pensent pas tous les jours…. « J’ai le temps » – pensent -elle et puis elles préfèrent attendre le Prince Charmant pour fonder une famille… 

Pourtant les princes charmants dans notre monde sont rares. Trouver l’âme sœur pour une femme après trente ans,  est une entreprise extrêmement difficile.  (Mais cela mériterait un article ou plutôt un livre entier tout à fait à part…)

Vers 38-39 ans les femmes commencent à poser des questions et ne plus décaler le programme bébé. Malheureusement pour la vitrification d’ovocytes cela n’est plus le moment idéal…

Est-ce que la vitrification d’ovocytes est autorisée en France ?

La réponse est oui et non.

La vitrification d’ovocytes est autorisée et prise ne charge par la Sécurité Sociale pour les femmes qui souffrent d’une maladie grave qui peut atteindre leurs fertilités.

Depuis deux ans, les femmes célibataires peuvent également congeler leurs ovocytes en France, si elles ont moins de 37 ans et si elles décident à devenir donneuses d’ovocyte pour les couples infertiles. Dans ce cas, il est possible de garder la moitié des ovocytes pour sa propre utilisation. Hélas, il faut faire au moins 3-4 stimulations pour conserver suffisamment d’ovocytes pour sa propre fertilité. Et je peux vous dire par expérience, que quatre stimulations hormonales dans une période de un an et demi, est extrêmement lourde avec des effets secondaires considérables.

Sinon, si vous souhaitez à congeler vos ovocytes, vous devez partir à l’étranger dans des pays ou la législation est plus libérale : Belgique, Espagne…

En France, le comité éthique nationale a examiné la question d’autorisation de la vitrication des ovocytes pour toutes les femmes le 26 juin dernier. Mais leur avis n’a pas été favorable pour l’autorisation de la vitrification des ovules.

Jeudi prochain, dans le magazine Santé sur France 5 à 13.35, vous pouvez voir un reportage sur la vitrification des ovocytes avec des spécialistes très connus comme : le professeur René Frydman, Dr. Cécile Gallo (de la clinique IVI) et le témoignage d’une femme qui a fait déjà ce parcours. Vous devinez qui c’est ? Bien évidemment Icimamasolo 😊

Commenter cet article