Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le grand jour : l’optimisme, l’attente et enfin 😊

Publié le par Mamasolo

Sclupture de Saint Jean à l'hopital Saint Jean de Budapest

Sclupture de Saint Jean à l'hopital Saint Jean de Budapest

Aujourd’hui j’ai fait ma prise de sang à Budapest, Hongrie... Tous mes amis ont prévu que l’état des hôpitaux public n’était pas terrible. Finalement l’expérience fut plutôt agréable.

Je suis allée à l’hôpital de Saint-Jean, côté Buda. Ma dernière souvenir de cet hôpital remontait il y a 10 ans, c’était le décès de mon grand-père… dans les conditions soudains et tragiques… Et peut-être que c’est maintenant que la vie a pris sa vengeance une vie qui s’en va et une autre qui arrive…

L'entrée de l'hôpital Saint Jean

L'entrée de l'hôpital Saint Jean

Hier j’ai passé une demi-journée chez les médecins. D’abord dans l’après-midi aux urgences chez le gynécologue de l’hôpital Saint -Jean. Je ne peux pas vraiment dire qu’ils sont top, au niveau de la discrétion, mais c’est la seule remarque que je peux faire…L’assistante est venu me voir au couloir et il m’a demandé à haute voix :

« - Qu’est-ce que nous devons vous prescrire un test de grossesse ?

« -effectivement un test et puis un hémogramme aussi… ». – répondais -je.

Desque l’assistante est retourné au bureau, l’une des dames m’a demandé quel était ma maladie et si je voulais un bébé… J’ai répondu que « enfin maintenant, que tout a été annoncé publiquement au couloir, effectivement je voudrais un bébé…Elle m’a dit qu’elle sentait une petite âme est en train de descendre par terre… ».

J’ai répondu que « -j’aimerais aussi ressentir ça enfin après deux ans d’attente… ». …

Après une heure d’attente, c’était un jeune médecin qui m’a vue en extrême vitesse. J’ai eu l’impression qu’il sortait de justesse de l’université… Il m’a prescrit les examens pour le laboratoire et c’est tout. Et puis, tout va être fait en théorie sur la « carte européenne de maladie » en urgence.

J’ai un problème de peau aussi depuis une semaine. Cela a commencé 3-4 jours après le transfert… Et vous me connaissez maintenant ? Je suis de nature plutôt angoissée… J’ai mis dans la tête ete cela peut-être un signe d’une maladie auto-immune : Lupus. Cette maladie est très dangereuse pendant la grossesse. Je suis allée aussi chez un dermatologue en urgence. J’étais reçu rapidement et un médecin plutôt âgé m’a rassurée probablement cela n’est pas le Lupus. Ensuite mon père a passé chez moi et je devais lui demander de filmer une scène rapide pour mon documentaire… Une scène ultrasecrète que vous allez voir l’année prochaine quand le film sortira…Mon pauvre père je lui ai fait travailler. Je devais lui expliquer le fonctionnement de la vidéo sur une smartphone… Cela nous a pris une trois quarts d’heure…

Rassurée mais très fatiguée, j’ai passé toute ma journée pour voir du monde… J’avais envie de rien faire le soir… Et j’ai commencé à me questionner par rapport à tous ceux que je faisais : le blog, le livre, mon travail et mes projets professionnels…

Mais pas pour Buci. Buci reste une évidence pour moi…Même si je devrais m’inquiéter en théorie, car j’ai perdu mon travail récemment. Il y a des évidences qui sont au-delà du matériel. La mauvaise humeur du soir a été due également au stress…. Pour le résultat de ma prise de sang le lendemain…

Le lendemain, je voulais arriver au laboratoire très tôt dès l’ouverture à sept heure du matin. Vers quatre heures et demi du matin, je me suis réveillée… Et ensuite, je tournais dans mon lit sans dormir… Le stress de l’attente. Vers six heure et demi, je suis parti à l’hôpital Saint Jean pour faire la prise de sang. Rien à dire, je ne devais pas attendre plus de 15 minutes…. Ensuite j’ai pris mon petit déjeuner avec mes parents. J’ai eu le droit aux remarques de ma mère, comme « même si le résultat est positif, cela ne veut rien dire encore… » et puis « j’étale trop ma vie publiquement… Il va falloir attendre les trois premiers mois pour annoncer le résultat. » Et puis, elle m’a fait des remarques aussi. « J’utilise trop l’ordinateur et mon téléphone. Pourtant le contact avec l’électricité peut avoir un impact négatif aux fœtus… » En gros, toute le monde a été bien nerveuse…en attendant le résultat…

Et je n’ai pas été déçu de l’hôpital. Vers 11.00 quand je suis arrivée, le résultat a déjà été prêt mais pas validé encore. L’assistante est allée voir d’exprès le docteur pour faire la validation. Mais son sourire a laissé croire certaines choses….

Evidemment, je ne peux pas vous annoncer à ce stade le résultat. Il serait trop tôt. Néanmoins vous pouvez bien douter que si c’était complétement négatif et désespérant vous seriez déjà en première ligne.

Par contre, je peux vous promettre, de vous tenir au courant rétroactivement de toutes choses importantes concernant les premiers pas de Buci via soit mon livre, soit mon blog. J’ai un rendez-vous avec le professeur à Paris le 4 septembre. J’ai pris ce rendez-vous avant les vacances, car je voulais prévoir toutes les éventualités. 

Dans les prochaines 4 jours, je serais en vacances avec ma famille et sans mon ordinateur. Et puis après les 4 jours, je vais continuer à partager avec vous mon état d’esprit. Le petit Buci va se reposer sans électricité. Profitez-bien de votre été !

Voir les commentaires

Un rêve étrange

Publié le par Mamasolo

Un rêve étrange

Je me suis couché très tôt hier soir. Ces derniers jours, sans raisons, je me sens plutôt fatiguée… Mais c’est une fatigue différente que dans la période d’attente stressante.

Comme presque tous les soirs, j’ai fait une méditation avec la méthode de Silva. Dans cette méditation au niveau Alpha, j’ai visualisé mon endroit préféré : une super plage de la méditerranée avec la mer bleue et des nuages. Ensuite, je me suis retirée à mon bureau, où un super panorama de 360 degré s’offrait sur cette magnifique plage ensoleillée. Ensuite, j’ai rencontré mes conseillers habituels avec qui on a pris une boisson rituelle. J’ai demandé quelque chose et devinez-quoi ? Ma demande concernait bien évidemment, le « petit Buci ». Il ou elle était merveilleuse dans mon rêve une petite fille super mignonne, qui ressemble beaucoup au bébé sur la page de couverture de mon blog. Ensuite, j’ai vu la petite fille grandir, devenir adolescente blonde avec un sourire magnifique. Ensuite changement de plan, j’étais en train de faire un test de grossesse dans mon rêve. Il y a eu un écran électrique et très visiblement mais surement j’ai vu sur l’écran affiché une signe POSITIF…

Un signe comme ça : +

J’étais la plus heureuse du monde. Je me sentais déjà Mama. Et puis, j’ai vu moi-même enceinte de 3-4-6 mois… J’ai commencé à discuter avec le petit, que je portais dans mon ventre… J’étais sur une nuage rose avec le sentiment que cela a marché enfin ! Je suis enceinte, enfin après un long parcours de deux ans, après 4 stimulation et deux FIV. Après deux transferts ! Et après neuf voyages à Madrid.

Enfin, le petit être, le petit BUCI. Je sentais que c’était la réalité. Maintenant je suis sa Mama.

Un rêve étrange

Et je me réveillais. J’étais convaincue pourtant que mon rêve était vrai… Il était seulement 5 heure et quart le matin, mais en Hongrie à cette heure-ci, le soleil commence déjà à se lever…

Je me sentais très bien et très sure de moi-même… J’ai eu l’impression que c’était la plus belle journée de ma vie.

Depuis, j’agonise entre l’angoisse et les doutes. Est-ce que mon rêve deviendrait une réalité ? Pourrais-je croire que je serais réellement Mamans un jour prochaine ? Et puis, était-je déjà enceinte à 40 ans, avant mon 41ème anniversaire, seuil psychologique pour la maternité ? A très bientôt avec la suite de mes aventures….

Voir les commentaires

J’attends le jour J

Publié le par Mamasolo

J’attends le jour J

Et maintenant il ne reste officiellement que 4 jours avant le grand J. Pour le film documentaire, dont je suis l’héroïne, il faudrait filmer le moment de la vérité.

J’hésite entre un test de grossesse de la pharmacie par exemple lundi et une « prise de sang officiel » mercredi. Le test de la pharmacie, il faudra faire le matin et comme je suis toute seule dans mon appartement, personne ne pourrait me filmer. Si je fais une prise de sang, vu le système hongrois le résultat ne va pas être disponible par Internet, juste en papier. Et il est probable que juste le lendemain. Le lendemain, on va partir à la campagne avec ma famille pour 4 jours. Je me soucis à cause des détails techniques pour ne plus penser à l’essentiel.

Comme j’ai déjà vécu un échec, je n’arrive pas vraiment y croire… Je n’ai pas de symptômes et j’ai vraiment du mal à croire que je peux être enceinte. L’année dernière pendant la période d’attente j’ai regardé tous les jours l’étape du développement de mon petit embryon. Cette année, j’essaye de ne pas penser au résultat autant. C’est-à-dire malgré tout je suis plutôt détendue…

Et puis, je pense que je ferais le test de grossesse quand-même à la maison demain ou lundi au plus tard. Cela me donnerait déjà une indication pour le résultat. Et cela va raccourcir mon attente. Donc dans deux jours maximum…

J’attends le jour JJ’attends le jour J

Hier nous sommes parti au moins pour une petite excursion au bord de Danube à Zebegeny et Szob, cela a bien occupé mon esprit. Il faisait très chaud à nouveau, 39 degrés dans la journée.

J’attends le jour J
J’attends le jour J

Le soir, un petit tour dans les bars parmi les vieux immeubles aménagé en jardin – bar de Budaest avec mes copines. Sympa comme ambiance.

Espérons les meilleurs pour le petit Buci, qui doit être suffisamment fort et s’accrocher !

Voir les commentaires

A mi-temps de l’attente, ou bien moins J-6 du résultat

Publié le par Mamasolo

A mi-temps de l’attente, ou bien moins J-6 du résultat

Ce matin, pendant ma promenade et ma méditation matinale à l’ile de Marguerite, je réfléchissais sur les perspectives de réussites ou de l’échec de mon traitement.

J’ai déjà planifié les actions à prendre : si cela ne marche pas cette fois-ci, je recommencerais immédiatement un nouveau cycle, mais cette fois-ci avec des médicaments. Je demanderais probablement l’implantation direct de mes deux embryons de qualité C de trois jours. Et finalement si j’avais des jumeaux, après tellement d’échec pensez-vous que le bonheur pourra arriver en double ? Après tout maintenant, même les jumeaux ne m’effrayent plus, j’aimerais tellement que ça marche enfin !

C’est clair, si j’échoue à nouveau (et pourtant c’est 60%-70%) cela remettrait en cause la confiance dans ma capacité d’avoir un enfant un jour très sérieusement…

C’est bizarre mais je me sens soulagée depuis le transfert. J’ai eu tellement de difficulté jusqu’à l’arrivée du transfert, que finalement rien qu’avoir réussi de passer cette étape m’a soulagé…

Pourtant, je dois positiver et avoir la confiance en moi. Le résultat peut-être encore très bien positif. Je n’ai aucun symptôme en ce moment. Pas de ballonnement, pas des maux d’estomac, rien... Je sais très bien que dans 80% des cas l’implémentation ou le rejet de l’embryon est fait dans les 72 heures après le transfert. Probablement mon sort est déjà joué…. Ensuite il faut encore attendre six longs jours avant le résultat officiel.

Pourtant ce week-end, je pourrais peut-être déjà tricher un petit peu et faire un test de pharmacie. La première fois il ne m’est même pas venu à l’esprit de faire ça. Cette fois-ci, j’ai décidé de le faire, autant plus que je ne ferais pas le test en France. J’ai pris deux tests dans ma valise…

Les journées sont longues, il fait une chaleur sèche assez rare pour Budapest entre 37-38 degrés. Pour le moment, je suis assez occupée et je me stress pas beaucoup concernant le résultat. D’ici dans quelques jours la tension peut un peu augmenter.  

Voir les commentaires

J’ai commencé la rédaction de mon livre de « Mamasolo »

Publié le par Mamasolo

J’ai commencé la rédaction de mon livre de « Mamasolo »

Je souhaiterais consacrer le reste de mon été pour la rédaction de mon livre sur mes aventures de Mamasolo. Et bien évidemment un peu de repos également. En réalité, j’ai déjà commencé l’écriture qui raconte mon histoire jusqu’au octobre dernier, mon premier échec du transfert d’embryon. Après ce moment, des événements noirs ont enchainé dans ma vie et donc je n’avais pas ni la force, ni le courage de reprendre l’écriture. Et puis au mois de mai 2017, en parallèle avec la reprise de mon projet de maternité dans le cadre d’une deuxième FIV, je ressentais à nouveau le besoin de s’exprimer. J’ai commencé ; il y a trois mois maintenant, l’écriture de mon blog : « icimamasolo ».

Il me faut juste rattraper les quelques mois de trous entre l’écriture de mon journal, qui se termine en octobre 2016 et début mai 2017. Il est intéressant de montrer comment on peut surmonter les difficultés et rebondir dans nos projets.

Au moins l’écriture de mon livre m’occuperait bien et je n’aurais pas le temps de me stresser concernant le résultat de ma grossesse.

Ci-jointe quelques images pour vous pour admirer mon environnement proche à Budapest. J’habite à deux pas de la Danube ou j’ai une magnifique vue sur le Parlement et le mont Gellert, comme vous pouvez constater sur cette photo.

Vue de Budapest avec parlement et le mont Gellért

Vue de Budapest avec parlement et le mont Gellért

Et puis, tous les matins, je vais me promener (non, pas sur l’ile de la Jatte) sur l’île de Marguerite, qui est à 10 minutes de chez moi. Ma rituelle du matin est regarder les jeux de l’eau dans la grande fontaine musicale à l’entrée de l’ile : l’eau de la fontaine prends des diverses formes selon la musique. C’est une attraction très sympa surtout pour les enfants.

La Grande fontaine de l'île Marguerite

La Grande fontaine de l'île Marguerite

Et puis les attractions de l’île ne s’arrêtent pas là. Dans cette période de l’année, je croise beaucoup d’étrangers et beaucoup de touristes ici. Dans la piscine olympique, c’est le championnat du monde de natation et de waterpolo qui vient d’être terminé. En ce moment, c’est le championnat du monde de master en waterpolo qui a lieu.

 En parallèle, demain c’est la plus grande festival de musique de l’Europe Centrale qui commence sur une autre île avec un concert de PINK. Le nom du festival est « SZIGET » (cela signifie l’île).  

Voir les commentaires

Mon séjour à Madrid est terminé

Publié le par Mamasolo

Mon séjour à Madrid est terminé

Je suis sur un vol de Madrid vers Budapest. Mon séjour madrilène est terminé. Nous quittons la capitale de la péninsule ibérique tous les deux, avec mon petit voyageur qui se nomme « Buci », dans le ventre….

Aujourd’hui, nous avons fait une magnifique excursion touristique pour terminer notre voyage et commencer notre « vie à deux ». Il faut bien transformer le tourisme médical en tourisme tout court. Nous avons visité le palais « San Lorenzo El Escorial ». Il est situé à une heure de Madrid dans un petit village, qui bénéficie d’un climat beaucoup plus frais que Madrid. Car le monastère se trouve dans les montagnes. C’est un palais construit au milieu d’un monastère par le roi Philippe II après sa victoire contre les français dans le 16ème siècle à Saint Quintin.  Ce palais est considéré comme la « huitième merveille du monde » ... et fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

Mon séjour à Madrid est terminé Mon séjour à Madrid est terminé

La plus étonnante pour moi dans ce palais, c’est le fait que les appartements du roi se trouvent à côté de l’autel de la basilique. Le roi a été très religieux et d’ailleurs une défense sans faille de l’église catholique contre les calvinistes… Ça se voit d’ailleurs dans la taille gigantesque et le style de cette forteresse (plus de 3.000 mètres carrés, donc la majorité a été occupé par le monastère).

la basilique et son autel
la basilique et son autel

la basilique et son autel

Le roi Philippe II a prié dans cette basilique régulièrement avant prendre des décisions dans les affaires d’état importants. D’ailleurs, cela m’a donné l’idée et moi aussi j’ai donné quelques pièces dans la basilique pour « Sainte Rita », sainte responsable des causes perdues. Même si « le petit Buci », n’est pas une cause perdue, j’espère que la Sainte viendra à mon aide…. D’ailleurs l’ornement de la basilique est composé de quatre étages décorés par les fresques, les colonnes et des sculptures. La taille des sculptures augmente avec la hauteur où ils sont placés…. Cela donne l’impression quand on observe depuis le bas, que les sculptures ont les mêmes tailles.

la bibliothèque et les longues couloirs du monastère
la bibliothèque et les longues couloirs du monastère

la bibliothèque et les longues couloirs du monastère

Je ne suis pas en train d’écrire un guide touristique, mais lors de vos séjours (médicaux ou pas) visiter ce magnifique palais : où repose d’ailleurs une bonne partie des rois et des reines Habsbourg de l’Espagne dans une crypte, juste au-dessous de l’ornement de la basilique. Beaucoup de surprises vous attendra, comme la bibliothèque avec les codex en or, les salles de chapeliers décorées par les peintures de El Greco et Tizianno, la fresque du plafond du monastère et la salle de bataille impressionnante dont tous les visiteurs devait traverser avant d’être reçu par le roi. Et finalement ce palais a été habité comme résidence secondaire par deux familles royales pendant 400 ans, représentant deux styles bien différentes : les Habsburg et les Bourbons. Pour moi les Habsburg ont resté plus authentiques, plus puritains avec beaucoup plus de peintures comme décoration représentant des scènes bibliques. Les appartements de Bourbons sont beaucoup plus luxueux : couverts des tapis et des meubles très chères. 

jardin au style de "Versailles"

jardin au style de "Versailles"

Les rois sont venus ici dans les saisons estivales et automnales pour se retirer de la chaleur madrilène en restant dans la proximité. Philippe II est décédé dans son palais préféré…

Cette visite touristique assez longue, m’a permis de bien terminer mon séjour et me détendre au frais. Dans les prochaines semaines je vais profiter de mes vacances.

Cependant, je n’oublie pas que nous sommes le lundi 7 août, donc au J-9 du résultat de mon test. Au moins, je vais occuper mon esprit et je vais essayer de ne pas (toujours) y penser. C’est tellement difficile l’attente…

Voir les commentaires

Premier jour après le transfert d’embryon

Publié le par Mamasolo

Source: Pinterest //Sonia Delaunay//

Source: Pinterest //Sonia Delaunay//

Un souvenir soudain. Un été lointain, nous sommes à Rome en famille : ma famille. Il fait très-très chaud, c’est la chaleur de moi d’août romain, exactement comme aujourd’hui sous le soleil madrilène. Ma mère a exactement l’âge que j’ai actuellement : 40 ans. C’est ma dernière vacance en famille avec mes parents : je viens de passer mon bac cette année et j’ai réussi mon concours d’entrée à l’Université de Sciences économiques de Budapest (bref l’un des plus prestigieux établissements en Hongrie). A vrai dire, je suis en train de sécher « le bizutage » de ma promotion, car en Hongrie on organise des séjours pour les nouvelles promotions avant l’entrée de l’Université. Mais je souhaite visiter la ville éternelle avec mes parents, dont ma mère qui est professeur d’italienne pour son deuxième métier (et professeur de russe pour son premier…). Pour moi visiter Rome cela signifie visiter les ruines antiques de l’empire roumain. C’est pour voir ça que je suis venu essentiellement et que j’ai séché mon stage d’intégration dans ma future école. Bref les pierres anciennes n’ont pas l’air de l’intéresser ma mère pour autant. Quand je lui propose de visiter le « Forum Romanum » elle me dit que dans une semaine « il est impossible de tout visiter à Rome… ».

Et bon finalement, j’ai visité le « Forum Romanum » en cachette toute seule, pendant que ma mère a envisagé de prendre un verre en une demi-heure… Finalement elle devait se patienter environs deux et demi, car même avec une visite très rapide, j’avais besoin de temps….

Et aujourd’hui, quand j’ai son âge j’ai aussi une situation tout à fait différente. Même pas encore un premier enfant et c’est bizarre mais je ne considère pas que je sois particulièrement en retard. Est-ce que nous sommes tous les deux des personnalités tellement différentes avec ma mère ? Ou bien est-ce en 23 ans c’est la société aussi qui a énormément changé ? Je pense que l’une et l’autre sont vrai…Il est claire, que je n’ai pas peur non plus de prendre des choix non-conventionnels qui restent encore « relativement » rares et pionniers dans la société actuelle. Je n’ai jamais eu de soucis d’être à contre-courant...

Bref, première journée de mon bébé avec moi : j’essaie de ne pas y focaliser… Donc là je passe ma journée d’aujourd’hui et demain toute seule en attendant mon vol demain soir vers Budapest. Obligée de rester pas de vol vers Budapest avant dimanche soir...

Il fait vraiment chaud à Madrid. Marcher 200 mètres pour attendre l’arrêt de métro le plus proche devient un effort. Toute à l’heure à 20.30 au soleil, j’ai vu 44 degré… Je ne risque pas dans ces conditions de faire des escapades en ville. Comme j’étais dans le quartier de Prado, je voulais revisiter une énième fois le Prado (au moins c’est climatisée). Mais il y a eu un fil d’attente dehors dans le 40aines degrés et finalement je me suis convaincue que je préfère les peintres impressionnistes et avant-gardes au musée de Bornemissa-Thyssen. Et puis en ce moment, il y a deux expositions temporaires : une exposition sur Sonia de Launay (surtout concentrée sur ces années madrilènes) et les « vêtements en parallèle » …et une autre sur la peinture vénitienne. Je voudrais dire à Paris j’ai déjà vu une exposition récente sur la peinture vénitienne (de Tiepolo à Guardi, Musée Cognacq-Jay), où certaines peintures de Canaletto venaient de ce musée…Au moins, j’ai commencé l’éducation culturelle du petit « Buci » et nous sommes restés au frais. Il aura des bons gouts maintenant comme « Tata Sonia ».

Concernant mes conditions physiques : une seule chose est sure, comme j’ai un ulcère d’estomac et des reflux même sans grossesse, je ne pourrais pas détecter des « signes » avant-coureur de la grossesse grâce à ces symptômes. En plus, ces maux d’estomac deviennent pires avec la chaleur. La dernière fois, j’ai eu aussi des maux d’estomacs. J’étais convaincue que c’était le signe de grossesse… Et finalement je n’étais pas enceinte. Cette fois-ci je ne vais pas observer attentivement tous les petits signes…

 

 Je suis obligée de manger ceux que je trouve en ville dans les restaurants relativement proche… Dans le 40aines degré je ne vais pas faire le tour de Madrid juste pour manger… : j’espère donc que mon alimentation reste assez saine…. (C’est-à-dire, j’ai mangé au moins deux gazpachos dans la journée et des desserts… 😊 😊).  

Demain je repars déjà à Budapest et je vais prendre quelques jours de libertés par rapport à mon blog aussi. Ensuite, je dois préparer le 16 aout : il faudrait que je trouve en Hongrie un laboratoire qui accepte de faire des prises de sang pour la grossesse avec la carte européenne de maladie. Une affaire qui ne s’annonce pas simple… Ensuite le 16 aout, je ne sais pas encore si je révèlerais « le résultat » sur mon blog…. Même si rétroactivement cela va être un moment filmé aussi…En générale, ça ne se dit pas immédiatement, non ?

 

Voir les commentaires

La rencontre avec mon embryon

Publié le par Mamasolo

La rencontre avec mon embryon

Une journée très émouvante.

Tout d’abord, je dormais très-très mal, malgré avoir fait la méditation hier soir : le stress et puis j’ai très mal au ventre, la douleur ne me laisse pas dormir…avant trois heures du matin…

Le lendemain départ de l’hôtel vers 10.00 vers la clinique où on commence le tournage dès mon entrée au bâtiment. C’est-à-dire – à part les caméras - le déroulement de mon transfert a été le même que pour n’importe quelle autre patiente.

D’abord j’ai passé un entretien avec le Docteur. Je pouvais lui poser mes questions.

Le biologiste est entré et il m’a montré sur une tablette en photo mon embryon. Un très bel embryon blastocyde de multiples cellules qui a donc la meilleure qualité sans fragmentation.  J’étais folles de joie que l’embryon porte aussi bien. J’ai demandé donc au docteur :

« -Quels sont les chances de réussites pour ce transfert ?

Elle m’a répondu « vue mon âge, la chance est entre 30% et 40% ». Meilleur que j’ai espéré…

Ensuite, j’ai posé une autre question concernant le donneur :

« -Le donner est anonyme. Existe-t-il des moyens pour connaitre son identité plus tard ?

Elle m’a dit : « -non, il n’y pas de possibilité de connaitre son identité. »

J’ai continué, car je voulais en savoir plus : « - Aux Etats-Unis, les enfants issues de don ont un numéro de donneur. De cette manière ils ne peuvent pas contacter le donneur, mais peuvent se mettre en contact entre demi-frères et demi-sœurs biologiques.

Qu’est-ce qui se passe si mon enfant va se marier avec une personne d’origine aussi du don anonyme ? Comment savoir s’ils ne sont pas des demi-frères ou demi-sœurs ?

« -Il n’existe pas beaucoup de possibilité de savoir. Le seul moyen c’est de faire des tests de compatibilité génétique avant le mariage. » -répondait le médecin.

Ensuite je me suis changé et on m’a donné un petit sédatif pour se détendre et pourque l’utérus soit détendu également. Je suis passé dans la salle d’opération.

Le transfert prend environs 5 minutes. Le médecin installe un cathéter. Cela m‘a fait un peu mal. Ensuite a posé l’embryon dans l’utérus via le cathéter avec l’aide de l’échographie.

La rencontre avec mon embryon

C’est la photo ci-jointe, qui montre ça sur l’image, j’ai marqué en rouge le cathéter avec l’embryon.

La caméra a été présente dans la salle, même si au début cela n’a pas été prévu. Mais rassurez -vous on ne peut pas me voir nue sur les images, (j’espère 😊 😊 😊) …. la caméra était derrière moi  et a filmé l’écran de l’échographie et mon visage.

Ensuite j’ai été ramené dans ma chambre ou je e suis reposé une vingtaine de minutes… Et puis la coordinatrice est revenue et j’ai reçu des instructions pour la suite : test de grossesse par prise de sang dans 12 jours : le 16 aout 2017. J’ai également reçu un petit dossier avec la photo de mon petit embryon, mon rapport médical et un mélange de vitamine à prendre. Je vais donc connaître le résultat quelques jours avant de mon 41ème anniversaire.

Ensuite, nous avons déjeuné avec l’équipe de télé. J’ai déjà bien eu faim après toutes ces aventures. J’ai retourné à l’hôtel pour me reposait toute l’après-midi. Je suis très contente car c’est très bien passé et j’ai eu un très bel embryon, que je pouvais voir en photo.

J’ai encore mal au ventre, pourtant j’ai repris mon médicament antiacidique sur le conseil du médecin de la clinique. Je ne veux pas faire sursauter mon embryon tous les deux minutes avec des reflux gastrique. A priori je peux prendre ce médicament si nécessaire pendant toute la grossesse.

Une dernière chose, je voulais nommer l’embryon, car j’ai entendu, que cela porte la chance. J’ai pensé à « Buci » c’est un diminutif pas très traduisible en hongrois…. Car la dernière fois, mon embryon a été nommé « Cuki » (mimi en hongrois), mais cela n’a pas porté de chance. Il est sûr, que cela va être un grand homme ou femme d’affaire, car mon hôtel (clinique dans le même quartier) se trouve à côté du quartier d’affaire de Madrid. Je suis aussi à côté du stade Santiago Bernabeu. Finalement,  « Buci » c’est plus beau, que Bernard. En attendant de savoir si c’est une fille ou un garçon, on va l’appeler « Buci ». On encourage le petit « Buci » de bien se fourrer au chaud !

Voir les commentaires

Je suis à Madrid et mon transfert est demain !

Publié le par Mamasolo

Je suis à Madrid et mon transfert est demain !

Je suis arrivée hier soir. Aujourd’hui l’équipe de télé m’a rejointe. Cet après-midi nous avons fait des beaux plans dans le centre historique de Madrid. Il faisait assez chaud, mais c’est normal pour un été à Madrid. On a fait une grande tour : j’ai touché le pied de l’ours à la place du Sol, donc maintenant c’est sure, je vais réussir demain 😊…et puis nous avons mangé des tapas au marché San Miguel…On voulait aussi prendre quelques churros au chocolat dans le plus vieux établissement chocolatier de Madrid : San Gines. Hélas, 37 dégrée c’est trop chaud pour le chocolat. Cette petite promenade ‘a détendu un peu.

Madrid, c’est la neuvième fois que je vient dans mon démarche médical en deux ans. Il serait temps de passer maintenant à une autre étape de vie. Et cette nouvelle étape peut commencer demain.

Etats d’esprit : excitée, positif mais avec des doutes… il faudrait que je me mette dans un état d’esprit positif et je vais faire la méditation avec la méthode de Silva

Programme de demain :

10.45 arrivée à la clinique et entretien (filmé) avec mon médecin

11.30 RENCONRTRE AVEC MON PETIT EMBRYON 😊 😊 😊 😊 😊 😊

Test de grossesse : dans une dizaine de jour

Allez, maintenant je vais me reposer ! Bonne nuit !

  

Voir les commentaires

Madrid : enfin arrivée

Publié le par Mamasolo

Madrid : enfin arrivéeMadrid : enfin arrivée

J’arrive seule dans la soirée. L’équipe de télé me rejoindra demain dans la journée à l’hôtel. Heureusement dans le rush du dernier moment, on s’appelle encore avec la réalisatrice : j’apprends donc que mon transfert aura lieu à 11.30 (la clinique a oublié de me communiqué cette info). Donc moins de deux jours. Et oui, certainement, je suis émue. D’un autre coté j’ai du mal à réaliser les choses…

Et puis, e ressens un certain stress. En ce moment dans les forums de Facebook dont je fais partie pour « femmes en PMA », il y a des grandes vagues de +++ (donc des grossesses réussies). Je me sens donc sous pression. Et si je ne réussissais pas ? Et pourtant c’est un stress bien intériorisé, inconsciente et incontrôlable. Je pense que cela reste l’origine de mon grand état de fatigue.  Les autres sont dans des traitements avec un don d’ovocytes, donc les taux de réussites sont bien plus forts…

Pas de stress, Eva ! – dis-je à moi-même…Et puis, je commence à penser aux mots de mon ami Edouard, maître de la méthode de Silva « jours après jour, je me sens mieux en mieux »… Voilà je vais aller de mieux en mieux et au moins avec la certitude que j’aurais essayé.

L’hôtel : très sympa et pour un prix fortement promotionnel, juste pour remplir pour la saison basse (pour les affaires). Je me trouve à 10 minutes de la clinique. J’ai des petits souvenirs de mon dernier séjour et pourtant j’essaye de me souvenir par exemple de l’endroit où se trouvait mon dernier logement, mais franchement ce sont des souvenirs lointaines (cela fait seulement deux mois pourtant). J’ai des souvenirs de la ponction et concernant le développement de mes embryons…J’ai peu profité de la ville, vue que j’étais très fatiguée et que je connais super bien déjà aussi…

Arrivée à Madrid toute seule et je vais repartir à deux avec mon petit embryon !

Bref : calme, cool et courage. Ou bien auriez-vous d’autres recettes pour se détendre au derniers moments… ?

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>